Catégorie : Promenade

La villa gallo-romaine de Montmaurin

La villa de Montmaurin, en activité du IIe au IVe siècle de n.è., est l’une des plus vastes villae gallo-romaines retrouvées à ce jour. Au total ce sont plus de 150 pièces, une aile thermale somptueuse, des jardins, une vaste cour d’entrée, des galeries, le tout avec vue sur la chaîne pyrénéenne … Bref, un véritable palais rural !

Promenade au Musée Saint-Raymond

Le musée Saint-Raymond est le musée archéologique de Toulouse. Il s’est rendu célèbre pour sa collection impressionnante de portraits impériaux, entre autres ceux des célèbres Auguste et Marc-Aurèle. Cette promenade nous invite à une réflexion orientée « histoire de l’art » sur la portraiture romaine, et sur la question du réalisme dans ces portraits.

Promenade au Musée de l’Homme

Le Musée de l’Homme met à l’honneur la diversité des sociétés humaines, questionnant leurs spécificités, leurs origines et leur devenir. Portrait d’un individu ou bien d’un peuple ? Portrait physique ou comportemental ? Cette visite nous invite à nous interroger sur la façon dont se construisent socialement les individus, et sur la façon dont ils matérialisent leur appartenance à une communauté plutôt qu’une autre. Une réflexion sur le rapport aux siens plutôt qu’à l’autre.

Promenade à Bagacum

Le musée archéologique de Bavay met en scène Romains et Barbares sous les traits de figurines LEGO. Une exposition ludique, qui nous interpelle sur les modes de représentations physiques (et stéréotypés) de l’Autre. On en retiendra la pilosité hors-norme du Gaulois, mais aussi la pratique romaine de l’exposition des vaincus. Véritable démonstration de force, cet acte très ritualisé participe à la création d’une histoire visuelle et remaniée des conquêtes de Rome.

Promenade à Ribemont-sur-Ancre

Le site de Ribemont-sur-Ancre permet de mettre en lumière les pratiques de la prise du crâne et du trophée chez les Gaulois via l’archéologie. À l’origine, il s’agit d’un trophée celte, c’est-à-dire l’amas rituel des dépouilles des vaincus offert aux divinités par les vainqueurs. Parmi ces restes plus ou moins organisés, aucun crâne. Tous ont été prélevés. Apparemment, textes romains et découvertes archéologiques se recoupent pour attester d’une même réalité historique.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search